Vous vous apprêtez à quitter Moncoeur-sca.be.

Vous vous apprêtez à quitter le site moncoeur-sca.be d'AstraZeneca Belgique. Les liens que nous publions sur notre site sont choisis avec soin. Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que le contenu, les produits ou informations repris sur des sites tiers ne sont pas la propriété d'AstraZeneca Belgique et, ne sont donc pas contrôlés par AstraZeneca Belgique. Par conséquent, nous ne donnons aucune garantie, ne prenons aucune responsabilité et ne faisons aucune déclaration à propos de ces tiers, leurs produits ou services, la nature ou le contenu de leur site web et leurs politiques et pratiques en matière de protection des données personnelles.

 

Mode de vie

Faire face aux difficultés

Si vous vous remettez d’un infarctus du myocarde ou si vous avez eu un épisode d’angor instable, vous avez peut-être beaucoup de questions. Demandez conseil à votre médecin.

Vous trouverez ci-après une sélection des questions les plus fréquentes.

Quand puis-je commencer une activité physique ?

La règle d’or est de commencer en douceur et d’augmenter progressivement. Ne pratiquez des exercices que lorsque votre médecin estime que vous êtes prêt(e). La marche est idéale comme premier exercice. Commencez par une courte promenade à plat tous les jours et prolongez-la de quelques minutes chaque semaine. N’oubliez pas de vous reposer si vous vous sentez fatigué(e) ou essoufflé(e). Si vous ressentez une douleur dans la poitrine, arrêtez l’effort et consultez un médecin.

Puis-je avoir des rapports sexuels ?

Une préoccupation récurrente est que les rapports sexuels risquent d’entraîner un nouveaux infarctus du myocarde. C’est comme pour les autres activités physiques : vos pulsations s’accélèrent et votre tension artérielle augmente. Il est donc préférable d’attendre de pouvoir avoir une activité physique correcte. Vous pouvez juger être capable de reprendre vos rapports sexuels lorsque vous pouvez monter facilement deux étages d’escaliers sans être essoufflé(e) ni éprouver de douleur au niveau de la poitrine. Votre médecin traitant, cardiologue ou spécialiste de réadaptation peut vous conseiller à ce sujet.

Quand puis-je reprendre le travail ?

La réponse à cette question diffère d’une personne à l’autre. Cela dépend du type de travail (efforts physiques, normes de sécurité), du traitement que vous avez suivi (chirurgie, complications) et de la vitesse à laquelle vous vous rétablissez. Certains patients peuvent déjà reprendre le travail après une semaine tandis que d’autres ont besoin de plus de temps. Demandez conseil à votre médecin.